Expiré : 2022/12/09 – 9 décembre – 3ème séance du séminaire GEO Gestion-Economie-Organisation – Didier Castiel

 

La troisième séance du séminaire GEOGestion-Economie-Organisation” de l’équipe SPI-CEPN aura lieu le Jeudi 08 Décembre entre 12h30 et 14h00.

À cette occasion, nous aurons le plaisir d’accueillir Didier Castiel (CEPN, et USPN), qui fera une présentation intitulée :

Économie de la santé : évolution historique d’une problématique ou d’une discipline. L’exemple du financement de l’hôpital

Cette séance se déroulera en présentiel sur le campus de Villetaneuse, salle K 301. Afin de permettre au plus grand nombre de personnes d’assister au séminaire, la séance sera également diffusée par vidéoconférence via le lien suivant :

https://cnrs.zoom.us/j/97586425026?pwd=bmdnaTh0WXlHM2tYL2M0Z3hadXk1Zz09

ID de réunion : 975 8642 5026
Code secret : k8hgae

Résumé de l’intervention :

« En retraçant dans une démarche historique, l’évolution du financement de l’hôpital, il est possible de s’interroger sur la question de savoir si l’économie de la santé a su ou non développer ses propres modèles d’analyse, lui permettant ainsi de s’ériger en discipline autonome. Y a-t-il eu un glissement d’une logique de domaine à une logique de discipline ? Si oui, à quel moment ? La réponse est forcément nuancée, car si l’économie de la santé a émergée aux Etats-Unis dans les années 1960, la France a eu un cheminement beaucoup plus lent, comme il sera montré dans la présentation. Autrement dit, la question sous-jacente est celle de savoir si cette avancée méthodologique aux Etats-Unis a inspiré ou non les économistes français de la santé. On pourra parler sans peine d’une accumulation de retards de la France par rapport aux Etats-Unis, en tout cas, dans le cadre des modèles de financement de l’hôpital. Il n’en demeure pas moins que les économistes de la santé français ont réussi à développer au moins un modèle d’allocation de ressources spécifique au contexte français, laissant une part importante à la démarche « qualité » dans le financement des soins hospitaliers, sans oublier la nécessité de construire une répartition des ressources adaptée aux besoins des populations à prendre en charge, comme par exemple les populations précaires. Il est alors possible de passer d’un modèle de type hôpital-entreprise (au sens de la théorie standard) à un modèle plus ouvert répondant à la diversité des besoins de la population, sans pour autant imposer une contrainte budgétaire sur les établissements de santé ou sur la tutelle. Toutefois, une question demeure : à quand la reconnaissance par les pairs de la discipline « Economie de la santé » ? »

Veuillez trouver ci-joint les informations relatives à cette séance.