Expiré : 2019/06/14 – 14 juin – Douzième séance du séminaire des doctorants avec Nicolas Himounet

La prochaine séance du séminaire “doctorants du CEPN” se déroulera ce vendredi 14 juin de 12h30 à 13h30 en salle K301 (UFR SEG, campus de Villetaneuse).

Nicolas Himounet fera une présentation intitulée “Uncertainty is bad for Business. Really ?”.

Vous trouverez ci-dessous le résumé de sa présentation.

Abstract: A growing empirical literature on how to measure uncertainty has emerged following the 2007-2008 financial crisis. Using a principal component analysis that includes the various measures of …[Lire la suite]

Décès d’Olivier Weinstein

Nous avons appris avec une grande tristesse le décès d’Olivier Weinstein. Membre du CEPN, il était professeur émérite. Ses travaux sur l’entreprise, l’innovation, la construction des marchés et plus récemment sur les communs font autorité. Il est de ceux qui ont non seulement animé le laboratoire en dirigeant un axe de recherche mais il a aussi largement contribué à faire ce que le CEPN est aujourd’hui et nous lui en sommes redevables.

De l’avis unanime de …[Lire la suite]

Working Paper n°2019-05 – Least Impulse Response Estimator for Stress Test Exercises – Christian Gouriéroux and Yang Lu

We introduce new semi-parametric models for the analysis of rates and proportions, such as proportions of default, (expected) loss-given-default and credit conversion factor encountered in credit risk analysis. These models are especially convenient for the stress test exercises demanded in the current prudential regulation. We show that the Least Impulse Response Estimator, which minimizes the estimated effect of a stress, leads to consistent parameter estimates. The new models with their associated estimation method are compared with the other …[Lire la suite]

Working Paper n°2018-08 – Analyse scientométrique de la crise économique – Abdelghani Maddi (CEPN)

En s’appuyant sur les techniques de cartographie, en se basant sur l’analyse textuelle et l’analyse des réseaux de citations nous avons analysé le développement de la thématique de la crise économique. L’objectif est de montrer dans un premier temps les courants de pensée et les auteurs influents. Dans un second temps comprendre son évolution à travers le temps.
Pour ce faire, nous avons extrait de l’interface du WOS en ligne l’ensemble des publications contenant le mot « crisis » …[Lire la suite]

Working Paper n°2018-07 – Should citations be weighted to assess the influence of an academic article? – Abdelghani Maddi (CEPN), Damien Besancenot (LIRAES and Université Paris 5, Sorbonne Paris Cité)

Citations are by nature heterogeneous. A citation worth may dramatically vary according to the influence of the citing article or to the journal’s reputation from which it is issued. Therefore, while assessing the influence of an academic article, how should we weight citations to take into account their real influence? In order to answer this question, this article suggests various methods of weighting citations in the building of articles quality indexes. These indexes are then used to measure …[Lire la suite]

Working Paper n°2018-06 – Comportements de collaboration homme-femme et visibilité scientifique en économie et en gestion – Abdelghani Maddi (CEPN), Vincent Larivière (EBSI, Université de Montréal), Yves Gingras (CIRST, Université du Québec à Montréal)

La question de la place des femmes en science est aujourd’hui amplement discutée dans toutes les disciplines. Le domaine des sciences économiques et de la gestion ne fait pas exception et requiert lui aussi une analyse réflexive sur ses pratiques. Cette étude contribue à une meilleure compréhension de la place des femmes dans ces disciplines en caractérisant le comportement de collaboration scientifique entre les hommes et les femmes en économie et en gestion, mesuré par les publications conjointes. …[Lire la suite]

Working Paper n°2018-05 – La dynamique des SHS françaises dans le Web of Science – Abdelghani Maddi (CEPN), Aouatif De La Laurencie (OST, HCERES)

Notre étude analyse la dynamique des sciences humaines et sociales (SHS) françaises dans le Web of Science (WOS), comparée à celle de quatre pays européens non anglophones, à savoir, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et les Pays-Bas. Le point de départ de notre étude est le fait que les SHS françaises semblent doublement pénalisées dans les bases de données internationales à l’instar du WOS ou de Scopus. Premièrement, ces bases de données recensent majoritairement des articles publiés dans des revues …[Lire la suite]